Les cloches de l'église et La halle de Montbrun Bocage

Les cloches de l'église et La halle de Montbrun Bocage

 

            LES CLOCHES DE L'ÉGLISE

 

Elles sont au nombre de trois.

1° Au centre du clocher est pendue la plus grosse et aussi la plus ancienne. Diamètre : 91 cm. Poids : 450 kg. Classement 1952.

Elle porte l'inscription suivante :

IHS AUTEM TRANSIENS PER ME DIUM ILLOROM IBAT

NOBLE ANNE DE VILLEMUR MARRINE AVEC SON FILS ROGIER

FRANCE GRAND ESCUIER 1594

(Jésus traversant la foule continua son chemin - Noble Anne de Villemur marraine avec son fils Roger grand Écuyer de France 1594.*)

Le décor comporte en deux exemplaires, un sceau ovale de 10 cm de long sur 6.5 cm de large. Sur le bord, on distingue l'inscription suivante:

GABR. TT. SANTA CECILLIAE. RESB. CAR. DE. CROM. EP. IA. que nous n'avons pu traduire en raison des abréviations utilisées,sauf l'allusion à Sainte Cécile.

Dans la pointe du haut est un Christ en croix qui paraît entouré de deux anges.

Dans la pointe du bas sont les armes des Villemur : "Ecartelé, aux 1 et 4 d'or à trois pals de gueules ; aux 2 et 3 de gueules au Lion d'Or"(gueules = rouge). L'écusson est encadré de pendants de chapeau d'évêque à six houppes.

Au centre figure une scène avec trois personnages. Celui du milieu semble assis derrière une table. Celui de droite a les pieds dans une marmite placée sur les flammes. Celui de gauche tend un bras vers le personnage central. On peut penser qu'il s'agit du martyre de Sainte Cécile qui fut ébouillantée.

Le décor comprend également un petit relief de 4 cm de haut sur 2.5 cm de large représentant une femme qui est peut-être la sainte.

2° La cloche de droite, la plus petite, a 50 cm de diamètre et pèse 80 kg. Elle porte l'inscription suivante :

VOX DOMINI CONCUTIENSIS DESERTUM AVE ROCHE SANCTISSIMO 1679

(La voix de Dieu rompt la solitude - Salut au très saint Roch 1679) Le nom du fondeur est indiqué : IE.IOLI.F. (E.JOLI)

Ce nom se retrouve sur une cloche de Daumazan et sur une cloche de Campagne.

Le décor comporte deux croix posées sur un perron de trois degrés. Ces croix sont formées par des étoiles, des fleurettes et des fleurs de lys.

3° La cloche de gauche est la plus récente.Son diamètre est de 74 cm et son poids de 240 kg. Il n'y a pas d'invocation. On peut lire :

PARRAIN MAIRE DONATEUR JEAN BAPTISTE ROUX 1877.

MARRAINE ROSALIE COUTENCEAU SON EPOUSE.

4° La cloche de la chapelle de Montaut n'est pas accessible. Avec des jumelles on peut lire la date : 1827?

 

(Extrait de l'ouvrage : “Cloches du Volvestre” H. MENARD-1988 )

 

* - Dans son ouvrage H. Ménard date cette cloche de 1504. C’est une erreur de lecture, le 9 ressemblant fort à un 0. La photo que j’en ai pris le montre bien, de même que le parrainage de la cloche. Anne de Villemur, épouse de Jean de Saint Lary seigneur de Bellegarde, soeur de Bertrand et de Briette décédés en 1570 et 1571. Anne devenue leur héritière, faisait donation de tous ses biens dans le château de Montbrun le 2 novembre 1587. Elle vivait donc à la fin du siècle et non au début.

 

 

La halle de Montbrun Bocage

halle - Copie

 

Située au centre du village, place de la Halle rebaptisée place de la Liberté à la Révolution française, la halle de Montbrun date des XVe et XVIIe siècles.

En 1665 le couvert de la halle menace de chuter à cause de certains chevrons pourris. A la même époque, les Consuls réunissent le Conseil de la commune " soub le couvert de la halle". Les piliers peut-être en bois à l'origine, puis en pierre calcaire, ont été restaurés en 1991 : enduit de ciment supprimé et pierres rejointoyées.

Témoin de l'activité économique, elle abrite au XVIIIe siècle les différents marchés qui se tenaient le lundi et deux foires annuelles (4 août et 9 décembre). Mais leur tenue ne devait pas être régulière car dans une séance du 9 décembre 1792 an 1er de la République, le Conseil municipal prend la décision suivante : " Pour rétablir foires et marchés et procurer aux étrangers les commodités nécessaires il conviendrait de réparer la place, en la faisant combler et paver, et y faire les réparations nécessaires le tout aux enchères au rabais. (le 30 décembre un artisan local obtient le marché pour 7 sols 9 deniers la canne quarrée) ".

En 1832 les foires de Montbrun ont lieu le premier lundi gras, le 23 avril, le 17 août et le 7 décembre. Le Conseil municipal demande deux autres foires, le 10 juillet et le 8 octobre.

Après la guerre de 1914/1918, les foires et marchés ont disparu faute de clients. Actuellement un marché se tient tous les dimanches  matins depuis juillet 1993.