ZNIEFF DE LA SAPINIERE DE MONTBRUN BOCAGE

Publié le par Montbrun-Bocage

ZNIEFF DE LA SAPINIERE DE MONTBRUN BOCAGE

znieff1-du-2012-09-27-18-31-46.png

 


Capture-du-2012-09-27-19-19-51.png


La ZNIEFF de type"I" de la sapinière de Montbrun s'étend comme vous pouvez le voir sur les cartes, sur 540 hectares jusqu'a Lahitère, soit pratiquement  un sixième du territoire de la commune.

Montbrun Bocage a la chance de compter parmi ses habitants un passionné de faune et de flore ,Alain Roujas qui a répertorié, identifié et photographié  des insectes et des plantes présents sur la ZNIEFF de notre commune .  L'album photos de 12  orchidées que vous pouvez consulter sur le coté droit du site, est le fruit de ses travaux en attendant la  publication de ses autres albums.


Si vous souhaitez vous  ballader, nous avons mis en ligne sur ce blog, une page sur les sentiers de randonnée de Montbrun .

 ♥

Un inventaire pour la connaissance de la biodiversité régionale

Les ZNIEFF, un inventaire du patrimoine naturel

En France, la connaissance de la biodiversité s’appuie en grande partie sur l’inventaire des Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF). Celui-ci est conduit sous la responsabilité du Ministère chargé de l’environnement et sous la responsabilité scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN). Il est mis en œuvre dans chaque région par les Directions Régionales de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

Une ZNIEFF est une zone écologique remarquable

Les ZNIEFF sont des territoires qui se singularisent par la richesse ou la spécificité de leur faune, de leur flore ou de leurs milieux dits « habitats naturels ». Elles délimitent les espaces naturels patrimoniaux du territoire régional en raison de leur biodiversité remarquable protégée ou menacée.

On décrit deux types de ZNIEFF

  • Une Znieff de type I est un territoire correspondant à une ou plusieurs unités écologiques homogènes. Elle abrite obligatoirement au moins une espèce ou un habitat déterminant. Ces zones sont généralement de taille réduite (étang, massif forestier...). Néanmoins en Midi-Pyrénées leur superficie peut couvrir plusieurs milliers d’hectares notamment dans les Pyrénées et le Massif Central lorsque les unités naturelles sont riches et peu fragmentées.
  • Une Znieff de type II regroupe un ou plusieurs ensembles naturels liés d’un point de vue fonctionnel. Les enjeux n’y sont pas aussi concentrés que dans une Znieff de type I. Néanmoins elle se distingue du territoire environnant par son contenu patrimonial plus riche et son degré d’artificialisation plus faible. Les Znieff de type II sont très étendues et contiennent fréquemment une ou plusieurs Znieff de type I : par exemple, une Znieff de type II peut correspondre à un bassin versant complet et inclure plusieurs Znieff de type I avec des enjeux plus ciblés sur les cours d’eau et les zones humides.

A quoi servent les ZNIEFF ?

Les Zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) représentent un outil de connaissance scientifique des milieux, de la faune et de la flore et un outil d’alerte sur les enjeux du patrimoine naturel. Cet inventaire constitue ainsi un document de référence et d’aide à la décision pour tous les utilisateurs de l’espace (élus, aménageurs, gestionnaires d’espaces, bureaux d’études, secteurs associatifs et scientifiques…).

Cet inventaire n’a pas, en lui-même, de portée juridique directe et ne constitue pas en tant que tel un instrument de protection réglementaire des espaces naturels. En revanche, ces zonages reconnus sont utilisés pour fonder des politiques de conservation du patrimoine naturel. Par ailleurs, les ZNIEFF ne sont pas un outil suffisant pour l’analyse des impacts des projets notamment car cet inventaire régional ne peut prétendre à l’exhaustivité ; mais elles démontrent la présence de secteurs écologiques à forts enjeux, requérant une attention et des études plus approfondies.