Coronavirus : Il est possible de laver et réutiliser les masques chirurgicaux 10 fois selon UFC-Que Choisir

Publié le par Christian Seneclauze

Pas si à usage unique que ça finalement. Selon UFC-Que Choisir, les masques chirurgicaux s’avèrent réutilisables de nombreuses fois. «  Notre test express sur trois modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie montre qu’après dix lavages en machine à 60 °C, les masques chirurgicaux, théoriquement à usage unique, gardent d’excellentes capacités de filtration », rapporte l’association de consommateurs.

Malgré les lavages à haute température, UFC-Que Choisir constate que les masques restent « bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA », qui sert de référence. Selon le test, après dix lavages à 60 °C, les masques ne perdraient que de 0 à 8 % de leur capacité de filtration des particules.

Même après séchage et repassage

Des passages au sèche-linge et le repassage doux au plus faible réglage du fer des masques ne détérioreraient pas non plus la qualité de filtrage. « En dépit d’un léger feutrage, les masques chirurgicaux lavés font donc jeu égal, et au-delà, avec les plus performants des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA. »

« Les masques restent également suffisamment respirables pour être portés plusieurs heures sans trop d’inconfort », ajoute l’association. Elle conclut donc que contrairement aux consignes officielles, mais conjointement avec ce qu’avaient déjà découvert des chercheurs sans publier les résultats de leurs expériences, « la réutilisation des masques chirurgicaux pour un usage non médical est donc envisageable sans compromettre leurs performances ».

Une astuce pour savoir si votre masque est efficace,surtout si vous les confectionnez vous même. Vous allumez une flamme de briquet et vous soufflez dessus à travers votre masque,si la flamme s'éteint ,vous pouvez jeter votre masque .

le lien de l'article
https://f7td5.app.goo.gl/WxXr4r

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article