Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 20 septembre 2016

Publié le par Christian Seneclauze

CONSEIL MUNICIPAL DU 20 SEPTEMBRE 2016

I - Rénovation de l’éclairage public dans divers secteurs.

Le Maire informe le conseil municipal que suite à la demande de la commune du 23 décembre dernier concernant la rénovation de l'éclairage public dans divers secteurs, le SDEHG a réalisé l’étude de l’opération suivante (7BS874) :

- Rénovation de 19 appareils d'éclairage public vétustes situés sur poteaux béton par la fourniture et la pose d'appareils routiers à LED de puissance nominale 75 Watts, et équipés de drivers électroniques permettant un abaissement de puissance de 50 % en milieu de nuit.

- L'appareil n°31 sera déplacé sur le poteau béton situé juste à côté.

- Remplacement de 2 cellules isolées vétustes aux PL n°72 et 73.

- Les élagages aux abords des appareils n°67 et 91 sont à la charge de la Commune.

- NOTA : Après rénovation des 19 appareils d'éclairage public, une économie d'énergie de 33 % sera réalisée.

Compte tenu des règlements applicables au SDEHG, la part restant à la charge de la commune se calculerait comme suit :

  1. TVA (récupérée par le SDEHG) 2 748€
  2. Part SDEHG 10 152€
  1. Part restant à la charge de la commune (ESTIMATION) 4 549€

Total 17 449€

Avant de planifier les travaux correspondants, le SDEHG demande à la commune de s’engager sur sa participation financière.

Ouï l'exposé du Maire et après en avoir délibéré, le conseil municipal :

- Approuve le projet présenté.

  • S’engage à verser au SDEHG une contribution au plus égale au montant ci-dessus.

Monsieur le Maire propose d’effectuer une nouvelle demande d’étude auprès du SDEHG pour :

1 - le centre bourg : pose d’ampoules LED 32 Watts sur les lampadaires existants ;

2 – la halle :

- transfert de l’installation sur l’éclairage public

- remplacement des 6 lampes halogènes par des lampes LED suffisamment puissantes

- système permettant d’allumer ou éteindre l’éclairage suivant les besoins (sur le principe existant à la salle polyvalente).

II – Emplois communaux.

Le point est fait par Monsieur le Maire sur l’ensemble des emplois communaux. Les différentes équipes fonctionnent de manière satisfaisante ; cependant, en l’absence d’une employée en congé depuis début juillet suite à un accident, certains postes nécessiteront une personne supplémentaire si cette situation devait se prolonger.

III – Appel à projet « Énergies Coopératives et Citoyennes ».

Lors de la dernière réunion du Conseil Municipal Monsieur le Maire avait largement détaillé l’appel à projet « Énergies Coopératives et Citoyennes ». Il en précise certains points afin de le présenter à la réunion qui aura lieu le samedi 24 septembre prochain.

IV – Point sur les consommations électriques des bâtiments communaux et éclairage public.

Monsieur le Maire communique le bilan 2015 de la consommation électrique sur la commune, pour les bâtiments communaux et éclairage public.

Le montant de la dépense concernant les bâtiments communaux, abonnements et consommations, s’élève à 15505.32€ TTC. Celui de l’éclairage public (village, lieux-dits, hameaux) s’élève à 4373.29€ TTC.

Après examen détaillé de toutes les données différentes propositions sont émises par le Conseil Municipal :

  • révision d’abonnements inadaptés à l’utilisation ;
  • installation de minuteries sur différents postes ;
  • incitation à un comportement plus réfléchi de certains utilisateurs (utilisation des salles municipales).

V – Questions diverses.

1 – Béguinage

Le projet de béguinage a été largement détaillé dans le bulletin municipal ; lors de la réunion publique du 24 septembre prochain, il sera fait appel à toutes les personnes désireuses de participer à la commission chargée de l’étude de ce projet.

2 – Galette 2017

Monsieur le Maire demande à l’assemblée de réfléchir à l’animation du goûter traditionnel de janvier 2017.

3 – Chapelle de Montaut

Madame VARANDES présente des photos témoignant de l’état de délabrement de l’ancienne chapelle : larges fissures extérieures et intérieures dans le mur au niveau de l’hôtel et également dans le dallage du sol.

Les travaux paraissent considérables et à ce jour aucune solution n’est envisagée, si ce n’est de condamner l’ancienne chapelle en rebâtissant, devant, le mur autrefois démoli lors de la construction de la nouvelle chapelle, afin de ne garder et utiliser que cette dernière.